Le top 8 des destinations du chronoscaphe – 1

Le top 8 des destinations du chronoscaphe – 1

Lorsque que vous embarquez à bord du chronoscaphe, vous faites bien sûr un voyage dans le temps. Mais nos aïeux, eux bien présents dans leur époque, étaient pour certains de grands voyageurs. Destinations balnéaires pour les plus fortunés au XIXe siècle, Paris pour visiter les grandes expositions universelles, puis les fameux congés payés à partir de 36, sans oublier les pèlerinages et visites à la cousine Berthe. Alors le chrono s’est amusé à répertorier les lieux qui reviennent le plus souvent. Choisissez votre destination vintage, et en voiture !

Découvrons ensemble ces 8 destinations (françaises et métropolitaines) les plus représentées dans la collection, une étude pas très fiable reposant sur des statistiques au doigt mouillé du chronoscaphe !

note 1 : l’ordre ne respecte pas vraiment la réelle fréquence des lieux…
note 2 : pour augmenter le suspens (et faire une page moins longue), ce top est en deux parties…

1. Le Mont Saint-Michel

Champion d’hier, champion d’aujourd’hui, le Mont Saint-Michel est une valeur sûre pour nos touristes. Archi présent dans la collection, on le visite à toutes les époques. Suivez le guide…

Vue sur le parking des autobus, Mont Saint-Michel, années 50 ou 60 ?
Vue sur le parking des autobus, Mont Saint-Michel, années 50 ou 60 ?

Dans la rue – Mont Saint-Michel, années 20
Dans la rue – Mont Saint-Michel, années 20

La vue sur Tombelaine – années 20
La vue sur Tombelaine – années 20

Et bien sûr, l’Abbaye, sous toutes ses coutures – date indéterminées, mais après 1898 !
Et bien sûr, l’Abbaye, sous toutes ses coutures – date indéterminées, mais après 1898 !

Prolongez la visites avec ces extraordinaires photographies prises lors de la restauration de l’Abbaye et la construction de la flèche.

2. Gavarnie et Lourdes

On reste dans la thématique « église » avec cette destination aussi très prisée, Lourdes, pour faire bien sûr un pèlerinage et tenter d’apercevoir la Vierge qui, dit-on, aime aussi à venir respirer le grand air pyrénéen.

La grotte de Massabielle, Lourdes, 1931
La grotte de Massabielle, Lourdes, 1931

Vue depuis les terrasses de la Basilique Notre-Dame-du-Rosaire de Lourdes
Vue depuis les terrasses de la Basilique Notre-Dame-du-Rosaire de Lourdes

Si vous souhaitez visiter un peu plus la région avant de grimper dans la montagne…

Pour les autres, on chausse de bons souliers, on file à quelques dizaines de kilomètres au sud de Lourdes, et on s’attaque à la pente. Enfin raisonnablement, car la visite du Cirque de Gavarnie est tout à fait accessible aux moins sportifs d’entre nous. Le site est remarquable, avec cette belle chute d’eau reconnaissable entre mille !

Le cirque de Gavarnie et sa cascade – années 50
Le cirque de Gavarnie et sa cascade – années 50

Il me manque une vue de la Brèche de Roland, mais… allez, je parie que je la trouverai un jour !

3. Le Mont-Blanc, la Mer de glace

Gardez vos bâtons de marcheur, mais changez de massif : d’un saut de puce nous voici aux abords du majestueux Mont-Blanc et de ses extraordinaires glaciers. Tout d’abord vous allez sauter dans le TMB, le Tramway du Mont-Blanc, parce que la crémaillère est une invention remarquable et que ça vous fait moins mal aux genoux.

Le Tramway du Mont-Blanc – années 50
Le Tramway du Mont-Blanc – années 50

Sur le trajet du TMB (Bellevue ? En tout cas la vue est belle.)
Sur le trajet du TMB (Bellevue ? En tout cas la vue est belle.)

Vous êtes arrivés.

L’arrivée au Nid d’Aigle (2380m)
L’arrivée au Nid d’Aigle (2380m)

Et si vous avez trop chaud, remontez la vallée et arrêtez-vous près des glaces. Pas les italiennes, ça c’est pour le retour.

La Mer de glace, sortie de la grotte
La Mer de glace, sortie de la grotte

Et pour voir une grotte de glace en couleurs, visitez les Bossons !

4. Marseille

Vous en avez assez de la montagne, allez voir la mer. Ou mieux, allez à la ville au bord de la mer, allez à Marseille !

Le Vieux Port de Marseille. Notez : ce n’est pas parce que vous venez de visiter la Mer de Glace que vous arriverez là en bateau… années 20
Le Vieux Port de Marseille. Notez : ce n’est pas parce que vous venez de visiter la Mer de Glace que vous arriverez là en bateau… années 20

La basilique Notre-Dame de la Garde, aussi appelée « la Bonne Mère » – années 30
La basilique Notre-Dame de la Garde, aussi appelée « la Bonne Mère » – années 30

Oui, ça commence à faire beaucoup d’églises, alors admirez plutôt cette belle vue où l’on peut apercevoir le pont transbordeur au fond à gauche. Enfin, aujourd’hui vous ne verrez rien de ce genre, il a été détruit en 1944 et 1945.

Marseille, vue générale – années 30
Marseille, vue générale – années 30

Je cite cet extrait de la page Wikipédia sur le pont, nous indiquant que « Dans l’esprit des Marseillais de l’époque, le pont transbordeur était la Tour Eiffel de Marseille. ». Ceci nous offrant donc une transition idéale pour la suite de notre classement, qui, sans grande surprise, nous mènera à Paris.
En attendant, n’hésitez pas à profiter encore un peu de la douceur méridionale, buvez une anisette, et consultez les autres galeries de photographies anciennes dédiées à Marseille.

Le top 8 des destinations du Chronoscaphe – 2

retour en haut de page